Home > Media > News > Forte croissance des ventes et du résultat au 1er trimestre 2002/03

Forte croissance des ventes et du résultat au 1er trimestre 2002/03

Share
26 février 2003
Overview

• Croissance du résultat d’exploitation (EBIT) de 18 % pour atteindre CHF 79.3 millions ; en devises locales, la croissance atteint 23 %
• Bénéfice net plus 20 % à CHF 48.5 millions, en devises locales plus 26 %
• Volumes des ventes plus 19 % à 266,763 tonnes
• Chiffres d'affaires des ventes plus 48 % à CHF 1,056.9 millions, en devises locales plus 54 %
• Bénéfice brut plus 37 % à CHF 330.4 millions, en devises locales plus 41 %
• Restructuration du financement du groupe par le biais d’un prêt sur 5 ans et d’une structure de financement sur les marchés des capitaux

Zurich/Suisse, le 26 février 2003 – Barry Callebaut AG, le leader mondial des fabricants de cacao et de produits au chocolat de qualité supérieure, a annoncé aujourd’hui les résultats du trimestre clos le 30 novembre 2002. C’est la première fois que la société publie ses résultats trimestriels, ceci dans le contexte du paquet de refinancement de la société.

Développement des affaires conforme aux priorités stratégiques

La société a une nouvelle fois progressé en direction de ses objectifs stratégiques consistant à augmenter encore sa position de leader en matière de chocolat pour les utilisateurs aussi bien industriels qu’artisanaux, à construire un secteur Produits pour les consommateurs fructueux en restructurant et en intégrant Stollwerck et en concentrant ses ventes de produits de cacao sur des clients choisis.

Le volume des ventes a augmenté de 19 % à 266,763 tonnes contre 223,556 tonnes au cours de la période de référence de l’exercice précédent. Le volume des ventes dans le secteur Cacao, approvisionnement et gestion des risques a été délibérément freiné de 10 %, conformément à la stratégie du groupe. D’autre part, le volume des ventes du secteur Chocolats pour clients industriels a progressé de 5 %, alors que le volume des ventes Gourmet & Spécialités a avancé de 4 %. Suite notamment à l’acquisition de Stollwerck, le volume des ventes du secteur Produits pour les consommateurs a augmenté de 259 %.

Le chiffre d'affaires a augmenté de 48 % à CHF 1,056.9 millions, comparé aux CHF 712.9 millions de la période de référence de l’exercice précédent. En monnaies locales, le chiffre d'affaires a crû de 54 %. L’augmentation moyenne du chiffre d'affaires a été plus rapide que celle des volumes vendus, dès lors que le prix des fèves de cacao a avancé de 45 % au cours du 1er trimestre 2002/03 par rapport à la période de référence de l’exercice précédent. — Le bénéfice brut, défini comme étant constitué par les recettes moins les matières consommées, a avancé de 37 % à CHF 330.4 millions, par rapport aux CHF 241.8 millions de la période de référence de l’exercice précédent. Calculé sur la base du prix par tonne, le bénéfice brut a augmenté de 15 %, ce qui reflète un meilleur assortiment de produits dû principalement à l’adjonction des produits Stollwerck à marge supérieure et à la réduction stratégique des ventes à des tiers de produits semi-finis à marge réduite. – Parallèlement à la croissance des volumes, le bénéfice d’exploitation (EBIT) a augmenté de 18 % pour atteindre CHF 79.3 millions, en progrès par rapport aux CHF 67.1 millions de la période de référence de l’exercice précédent. Exprimé en % du chiffre d’affaires, le bénéfice d’exploitation a reculé à 7.5 % au cours de la période de référence contre 9.4 % un an auparavant, ceci étant principalement imputable au renchérissement des fèves de cacao intervenu entre-temps. Calculé sur la base du prix par tonne, le bénéfice d’exploitation (EBIT) a reculé de 1.0 % à CHF 297.3 par tonne contre CHF 300.2 par tonne un an auparavant, cette détérioration s’expliquant par l’effet défavorable des taux de change sur les monnaies locales. Exprimé en devises locales, le bénéfice d’exploitation (EBIT) par tonne a progressé de 3 % à CHF 309.6. – Une augmentation des coûts financiers a été compensée par des charges fiscales réduites, ce qui a permis d’enregistrer un bénéfice net (PAT) de CHF 48.5 millions, en progression de 20 % par rapport aux CHF 40.4 millions de la période de référence. En monnaies locales, le bénéfice net a progressé de 26 %. — Les fonds propres ont crû pour atteindre CHF 735.3 millions.

Les affaires de Barry Callebaut sont marquées par les variations saisonnières. Les recettes sont les meilleures entre la fin août et la fin mars, dès lors que les consommateurs achètent le plus de produits de chocolat au cours des mois précédant les vacances de Noël et de Pâques. Le caractère saisonnier des ventes interdit donc l’extrapolation des résultats trimestriels pour arriver à une approximation des résultats de l’ensemble de l’exercice.

Les performances par secteur d'activités

Toutes les unités du groupe se sont développées et ont apporté des résultats conformes aux priorités stratégiques. Le bénéfice brut intérimaire par unité a été dévoilé dans le souci d’accroître la transparence.

Les capacités de broyage ont été une nouvelle fois redimensionnées de manière à satisfaire en premier lieu les besoins internes. Les ventes à des tiers de l’unité Cacao, approvisionnement et gestion des risques ont été réduites une nouvelle fois de 10 % dans le cadre de l’effort de la société visant à concentrer les ventes de produits de cacao sur des clients choisis. Les volumes vendus ont atteint 33,466 tonnes alors que les recettes totalisaient CHF 139.1 millions (période de référence de l’exercice précédent: 37,121 tonnes et CHF 98.1 millions respectivement). L’avancée significative des recettes s’explique essentiellement par les prix supérieurs des fèves de cacao. Le bénéfice brut a diminué de 18 % à CHF 41.5 millions, en recul par rapport aux CHF 50.7 millions de la période de référence. La diminution est imputable à la diminution des volumes, à la baisse des marges d’exploitation dans l’ensemble de l’industrie et par des fluctuations négatives sur le marché des changes.

L’unité Chocolats pour clients industriels a annoncé une augmentation de 5 % de ses volumes de vente à 150,233 tonnes, comparé aux 142,557 tonnes de l’exercice précédent. Les recettes des ventes ont avancé de 10 % à CHF 462.7 millions (période de référence: CHF 420.3 millions). L’avancée significative des recettes s’explique essentiellement par les prix moyens supérieurs des fèves de cacao. Les ventes enregistrées en Asie et dans le Pacifique ont été particulièrement fortes. Le bénéfice brut a baissé de 3 % à CHF 123.4 millions (période de référence: CHF 126.5 millions) sous l’influence négative de l’évolution des taux de change. Le recul a toutefois été partiellement contrebalancé par des volumes supérieurs.

Le secteur d'activités Gourmet & Spécialités, dont les clients sont des utilisateurs artisanaux tels que les chocolatiers, les pâtissiers, les hôteliers et les restaurateurs, a enregistré une augmentation de ses volumes vendus de 4 % à 30,505 tonnes (période de référence: 29,246 tonnes) et une progression de ses recettes de 8 % à CHF 136.7 millions, par rapport aux CHF 126.5 millions au cours du trimestre de référence de l’exercice précédent. Cette amélioration est largement due à la stratégie de l’unité visant à se concentrer sur le segment à marge supérieure et à laisser tomber les activités de marques de clients rapportant moins, ainsi qu’à ses capacités d’améliorer les marges moyennes par kilogramme. Le bénéfice brut a avancé de 7 % à CHF 45.1 millions, contre CHF 42.3 millions un an auparavant, ceci en raison de volumes supérieurs et aux meilleures marges brutes, ces deux bonnes raisons étant partiellement effacées par les mouvements négatifs des devises. Ainsi que la société l’annonçait le 17 février 2003, Barry Callebaut a signé un accord avec Graverboom B.V. portant sur l’acquisition du chocolatier néerlando-belge Luijckx Beheer B.V.

Le volume des ventes du secteur d'activités Produits pour les consommateurs a progressé de 259 % pour atteindre 52,559 tonnes, contre 14,632 tonnes un an auparavant. Cette augmentation s’explique presque intégralement par l’acquisition de Stollwerck. Le chiffre d'affaires a progressé de 368 %, passant ainsi de CHF 68.0 millions il y a un an à CHF 318.4 millions, CHF 250.8 millions de cette augmentation s’expliquant par l’acquisition de Stollwerck. La stratégie double consistant à proposer sur les marchés aussi bien ses propres marques que des marques client s’est révélée payante. Le secteur a en effet enregistré des gains de parts de marché supérieurs à la moyenne dans le segment en rapide croissance du discount dur en Allemagne, des progrès prometteurs des ventes de produits de marque, de même que de nouveaux contrats avec des chaînes internationales de commerce de détail alimentaire. Suite à l’acquisition de Stollwerck, le bénéfice brut a progressé à CHF 120.4 millions, contre CHF 22.3 millions un an auparavant. Ainsi que la société l’annonçait le 30 janvier 2003, il est prévu de transférer les activités de production Gubor et de fermer les deux usines de production à Münstertal et Müllheim, en Allemagne, ceci afin d’optimiser la structure des coûts du côté de la production.

Développement des marchés régionaux

En Europe occidentale, le volume des ventes a progressé de 31 % à 183,953 tonnes ou 69 % du volume des ventes du groupe de 266,763 tonnes au cours du premier trimestre de l’exercice 2002/03, principalement en raison de l’acquisition de Stollwerck. L’Europe occidentale a renforcé sa position en tant que principal marché de Barry Callebaut. L’usine néerlandaise de Bussum a fermé ses portes comme prévu à la fin octobre 2002. Le volume des ventes en Europe orientale (4 % du volume total des ventes) a décliné de 1 % à 9,797 tonnes.

Le volume des ventes aux Amériques (Amérique du Nord et du Sud) a diminué de 3 % en raison du recul des ventes de cacao. Les Amériques représentent 21 % des ventes totales, soit 55,693 tonnes.

Le volume des ventes dans la zone Asie/Pacifique a enregistré une progression supérieure à la moyenne de 16 % suite à une intensification des efforts de vente. La part de cette région au volume total est de 3 %, ou 8,399 tonnes.

Le volume des ventes en Afrique et au Moyen-Orient a crû de 2 %. Cette région représente quelque 3 % ou 8,921 tonnes du volume total.


Côte d’Ivoire

Après une fermeture d’une semaine de deux des trois usines de Barry Callebaut en Côte d'Ivoire, toutes les fabriques de Barry Callebaut en Côte d'Ivoire tournent à nouveau à pleine capacité. Barry Callebaut estime actuellement être en mesure de satisfaire toutes les obligations contractuelles signées avec des clients.
Anticipant les effets possibles de l’actuelle situation politique instable en Côte d’Ivoire, la société a pris les précautions nécessaires pour atténuer l’impact de ces risques potentiels. Ces mesures comprennent l’achat plus élevé de fèves de cacao au Ghana, en Indonésie et au Nigéria, la mise en place d’une ligne de torréfaction supplémentaire au Ghana, l’accélération des livraisons quittant la Côte d'Ivoire et la constitution de stocks stratégiques extérieurs à la région, tant pour les produits finis que pour les fèves de cacao. Etant arrivés à la fin de la principale récolte, qui commence en octobre pour se terminer en février, une proportion significative des fèves récoltées en Côte d'Ivoire a déjà quitté le pays à destination des pays de transformation en Europe et aux Etats-Unis.

Structure du financement à long terme

Dans le sillage de l’acquisition de Stollwerck, Barry Callebaut a analysé des alternatives permettant d’améliorer la structure de son capital à long terme et de prolonger le profil de maturité de sa dette. Conformément à ces objectifs, Barry Callebaut est en train de négocier un nouveau prêt sur cinq ans avec un syndicat regroupant les principales banques avec lesquelles le groupe entretient des relations. Parallèlement, le groupe a également l’intention de lancer une structure de financement sur le marché des capitaux.

Perspectives

Patrick De Maeseneire, Chief Executive Officer de Barry Callebaut, précise: « Les perspectives pour le deuxième trimestre de l’exercice 2002/03 sont positives. Les ventes enregistrées jusqu’ici pour le second trimestre semblent prédire de bonnes affaires pascales. »

This press release is not an offer for sale of securities in the United States. Securities may not be offered or sold in the United States absent registration of an exemption from registration under the U.S. Securities Act of 1933, as amended. Barry Callebaut AG does not intend to register any offering in the United States or to conduct a public offering in the United States. Any public offering of securities to be made in the United States will be made only by means of a prospectus that will contain detailed information about the company and its management and financial statements.

* * *

Contacts
Investisseurs et analystes:

Ralph Schmitz-Dräger, CFO
Barry Callebaut AG
Tél. +41 1 388 61 42
Fax +41 1 388 61 53

Médias:

Gaby Tschofen
Barry Callebaut AG
Tél. +41 1 388 61 60
Fax +41 1 388 61 53

Barry Callebaut AG

Avec un chiffre d'affaires annuel de 2.6 milliards de CHF au cours de l’exercice 2001/02, Barry Callebaut est le leader mondial des fabricants de produits de cacao et de chocolat de qualité supérieure. L’entreprise entretient une trentaine de sites de production dans 16 pays et occupe quelque 7’000 collaboratrices et collaborateurs. L’entreprise est subdivisée en quatre secteurs stratégiques : Cacao, approvisionnement et gestion des risques (Cacao, Sourcing & Risk Management), Chocolats pour les clients industriels (Food Manufacturers), Gourmet & Spécialités (Gourmet & Specialties) ainsi que les Produits pour les consommateurs (Consumer Products).

Barry Callebaut fournit ses produits de cacao et de chocolat à une clientèle comprenant des transformateurs professionnels, tels que les fabricants d’articles de marque mondialement connus, qui utilisent ses produits pour la fabrication de chocolat, de confiseries, de biscuits, de produits laitiers, de crèmes glacées et de céréales de petit-déjeuner, aussi bien que des transformateurs artisanaux, tels que les chocolatiers, confiseurs, boulangers, hôteliers et restaurateurs, mais aussi aux partenaires du commerce de détail pour lesquels le groupe Barry Callebaut fabrique des produits de marque, des marques commerciales et d’autres produits de consommation. En complément, Barry Callebaut propose également à ses clients une gamme complète de services dans les domaines du développement, de la transformation, de la formation et du marketing.

La société holding Barry Callebaut AG est inscrite depuis juin 1998 au tableau du SWX Swiss Exchange (symbole BARN). Le capital-actions entièrement libéré se monte à 517 millions de CHF, subdivisé en actions nominatives d'une valeur nominale de 100 CHF. Le 30 novembre 2002, date de clôture du premier trimestre de l’exercice 2002/2003, la capitalisation boursière était de 812 millions de CHF.

L’exercice 2002/03 prendra fin le 31 août 2003.
Les résultats du second trimestre de l’exercice 2002/03 seront publiés le 9 avril 2003.

www.barry-callebaut.com