Home > Media > News > Premier semestre 2004/05: Forte augmentation du volume et du bénéfice net

Premier semestre 2004/05: Forte augmentation du volume et du bénéfice net

Share
11 avril 2005
Overview
  • Volume des ventes en hausse de 6% à 561'033 tonnes, dont 5% de croissance organique
  • Chiffre d’affaires en recul de 1,5% à CHF 2’166,1 millions, en raison de la baisse des prix des fèves de cacao et de l’influence négative des taux de change
  • Bénéfice d’exploitation avant amortissements (EBITA) stable à CHF 165,8 millions
  • Bénéfice net (PAT) en augmentation de 21% à CHF 101,3 millions, en partie suite à des changements des normes comptables, ou de 7,5% sans ces changements
  • Finalisation de la reprise de titres de Stollwerck, Allemagne
  • Expansion géographique des activités industrielles et artisanales: mise en service d’une usine de chocolat sur la Côte Ouest des Etats-Unis en août 2005; ligne de fabrication supplémentaire de chocolat blanc à Singapour; décision de construire une usine en Russie

Zurich/Suisse, 11 avril 2005 – Barry Callebaut AG, le leader mondial des fabricants de produits à base de cacao et de chocolat de qualité supérieure, a annoncé aujourd’hui ses résultats pour le premier semestre au 28 février 2005. Les deux faits les plus notables en sont l’augmentation de 6% du volume des ventes ainsi que celle de 21% – ou de 7,5% sur une base inchangée – du bénéfice net (PAT). La tendance favorable des ventes dans le segment Industrie [A1] s’est poursuivie. Favorisé par des fêtes de Pâques précoces cette année, le second trimestre s’est terminé en force. A noter que le chocolat est une activité saisonnière, la plus grande partie des achats des consommateurs s’effectuant dans les mois précédant Noël et Pâques.

Patrick De Maeseneire, CEO de Barry Callebaut, a déclaré: « Nos activités traditionnelles avec les clients industriels et artisanaux restent de solides soutiens de la croissance. Nous sommes très satisfaits de la croissance organique du volume à Barry Callebaut; elle est plus de deux fois supérieure à celle des marchés mondiaux du chocolat. Pendant le reste de l’exercice en cours, nous continuerons de mettre l’accent en particulier sur le redressement de notre secteur d’activités Consommateurs Europe. C’est d’autant plus important que nous n’avons pas encore atteint le leadership des coûts et que les prévisions économiques négatives pour l’Allemagne risquent d’hypothéquer tous les progrès réalisé jusqu’à présent ».

Le volume des ventes a progressé de 6% à 561'033 tonnes, contre 527’434 tonnes pour la même période de l’année précédente. La croissance organique s’est élevée à 5%, le solde étant attribuable à la consolidation, pour la première fois, d’AM Foods, acquise en septembre 2004.

La croissance du volume et la consolidation pour la première fois d’AM Foods ont exercé une influence positive sur le chiffre d’affaires, influence qui néanmoins a été plus que compensée par une baisse des prix des fèves de cacao et par l’influence négative des taux de change, de sorte que le chiffre d’affaires a reculé de 1,5% à CHF 2’166,1 millions. Abstraction faite de ces facteurs ainsi que de la consolidation pour la première fois d’AM Foods, la croissance du chiffre d’affaires a été de 3,5%.

Le bénéfice d’exploitation avant amortissements (EBITA) est resté stable à CHF 165,8 millions (CHF 165,7 millions pour la même période de l’année précédente). Par tonne, le bénéfice d’exploitation (EBITA) a diminué de CHF 314,2 un an auparavant à CHF 295,5, en raison surtout de l’influence des taux de changes, de la combinaison de produits défavorable dans les secteurs d’activités Produits pour les consommateurs et de l’impact des prix des noisettes sur le secteur Produits pour les consommateurs Europe.

Les coûts financiers ont reculé de 20% à CHF 38,2 millions (CHF 47,8 millions un an auparavant). Cette diminution est attribuable à la baisse des taux d’intérêt, à la réduction de la dette moyenne ainsi qu’à certains facteurs occasionnels mineurs et à une influence positive des taux de change.

Les impôts ont augmenté à CHF 20,2 millions, contre CHF 17,5 millions pour le semestre s’étant achevé le 28 février 2004. Le taux d’imposition effectif a reculé à 16,6%, contre 17,2% pour la même période de 2004. Ce recul est dû avant tout à l’utilisation des reports de pertes fiscales.

Le bénéfice net (PAT) s’est accru de 21% à CHF 101,3 millions, contre CHF 83,6 millions un an auparavant. Cette progression est due surtout à la cessation des amortissements de goodwill, conformément aux changements intervenus dans les normes comptables IFRS. Compte non tenu de ces changements, le bénéfice net (PAT) a augmenté de CHF 6,3 millions ou de 7,5%.

Les fonds propres ont progressé de 7%, à CHF 859,8 millions, contre CHF 800,9 millions à la fin de l’exercice précédent, le 31 août 2004.

Au 28 février 2005, les effectifs du Groupe s’élevaient à 8’700 personnes environ, soit 2,5% de moins qu’au 31 août 2004, en raison de restructurations du Groupe en Allemagne et aux Etats-Unis.

Développement des segments d’affaires

Segment Industrielles

Le segment Industrie vend des produits à base de cacao et de chocolat aux transformateurs industriels et aux fabricants de produits de consommation dans le monde.

Le volume des ventes est passé de 331'027 tonnes un an auparavant à 355’032 tonnes, ce qui correspond à une croissance organique de 7%.

  • Les volumes de produits à base de cacao vendus à des tiers ont augmenté, de 9% à 66'701 tonnes contre 61'077 tonnes un an auparavant, en particulier en Europe et dans les Amériques.
  • Les volumes des produits chocolatés vendus par le secteur d’activité Chocolat pour clients industriels ont progressé de 7% à 288’331 tonnes, contre 269'950 tonnes pour la même période de l’année précédente. La progression a été particulièrement forte en Europe (la Grande-Bretagne, l’Espagne et l’Europe de l’Est ont enregistré des taux de croissance à deux chiffres) et dans la zone Asie-Pacifique (+ 30%).

Le chiffre d’affaires du segment Industrie a été influencé par une baisse des prix des fèves de cacao et par des taux de change défavorables. Il a enregistré une progression minime à CHF 1’130,1 millions.

  • Dans le secteur d’activités Cacao, les prix de vente sont liés à ceux du cacao ainsi qu’au ratio combiné pour le beurre et la poudre de cacao. Par conséquent, la baisse des prix du cacao et de la poudre est la principale raison du recul de 8% à CHF 251,7 millions (contre CHF 272,3 millions pour la même période de l’année précédente) du chiffre d’affaires généré avec les tiers. A cela s’est ajouté l’effet de l’affaiblissement continu du dollar US et de l’Euro contre le franc suisse.
  • Le chiffre d’affaires du secteur d’activité Chocolat pour clients industriels a progressé de 3% à CHF à 878,4 millions (CHF 855,9 millions pour la même période de l’exercice précédent).

Le bénéfice d’exploitation avant amortissements (EBITA) pour le segment Industrie s’est dans l’ensemble légèrement contracté de 0,3% à CHF 107,9 millions (CHF 108,2 millions pour la même période de l’année précédente). Alors que le secteur d’activités Cacao a enregistré une réduction de la contribution EBITA due au recul attendu de la marge du ratio combiné des produits semi-finis – comme au premier trimestre – celui de Chocolat pour clients industriels est à nouveau parvenu à accroître son bénéfice d’exploitation.

Segment Services alimentaires/Commerce de détail

Le segment Services alimentaires/Commerce de détail s’adresse à un vaste groupe de clients allant de l’artisan à la grande distribution mondiale.

Le chiffre d’affaires s’est infléchi de 3% à CHF 1’036,0 millions (CHF 1’071,1 millions pour la même période de l’année précédente), suite à une contraction du chiffre d’affaires des secteurs d’activités Produits pour les consommateurs.

  • Le secteur d’activités Gourmet & Spécialités a réalisé une augmentation de son chiffre d’affaires de 5%, ou de CHF 292,7 millions à CHF 307,1 millions, suite à la consolidation pour la première fois d’AM Foods ainsi qu’à une croissance organique du volume. La forte croissance organique du chiffre d’affaires de la division Gourmet a été partiellement oblitérée par un recul des ventes de la division Consommateurs Afrique, en raison de la situation en Côte d’Ivoire et au Cameroun. De sévères mesures de réduction des coûts sont en cours d’application.
  • Le chiffre d’affaires des secteurs d’activités Produits pour les consommateurs a diminué de 6% à CHF 728,9 millions, contre CHF 778,4 millions pour la même période de l’année précédente. La part principale de cette diminution résulte d’une baisse des ventes de snacks aux fruits en Amérique du Nord et de l’évolution défavorable de la combinaison de produits en Europe au cours du premier trimestre de l’exercice en cours, aggravées par l’influence négative des taux de change. Par contre, toutes les autres catégories de produits en Amérique du Nord ont progressé (sucreries, produits chocolatés sous propres marques ou sous marques de clients et, en particulier, les produits saisonniers). Au deuxième trimestre, le chiffre d’affaires a enregistré une légère augmentation de 0,4%. Abstraction faite de l’effet négatif des taux de change, le chiffre d’affaires organique a progressé en fait de 3% au deuxième trimestre.

Le bénéfice d’exploitation avant amortissements (EBITA) pour le segment Services alimentaires/Commerce de détail s’est légèrement contracté de 0,4% à CHF 83,9 millions (CHF 84,2 millions pour la même période de l’année précédente). La solide contribution EBITA de Gourmet & Spécialités et du secteur d’activités Produits pour les consommateurs Amérique du Nord a largement compensé la contribution plus faible du secteur d’activités Produits pour les consommateurs Europe, affectée, une fois de plus, par l’augmentation du prix des noisettes. Toutefois, les deux secteurs d’activités Produits pour les consommateurs ont fourni une contribution EBITA positive.

Le plan de restructuration du secteur d’activités Produits pour les consommateurs Europe annoncé en septembre 2004 est en cours de réalisation. La production dans l’usine de Cologne a été arrêtée le 31 mars 2005; la seconde phase de fermeture de l’usine aura lieu à fin juin de cette année. Les deux anciennes équipes de vente de Gubor et de Stollwerck ont été intégrées dans une organisation verticale du management des grands comptes offrant à elle seule toute la palette de solutions et de produits. Des augmentations de prix ont été convenues avec la plupart des clients en Allemagne. La production de volumes non rentables de 12’000 tonnes/an a été interrompue. Afin de répondre à la demande générale des consommateurs pour une bonne qualité à bas prix, les activités se focalisent toujours plus sur des solutions recourant aux labels des clients, la marque Sarotti étant utilisée pour introduire des nouveautés dans le marché. Bien qu’ils aient été considérablement réduits et que l’on s’attende à ce que les plans de réduction fassent sentir leurs effets au cours du second semestre de l’exercice en cours, les coûts ne sont toujours pas en phase ni avec l’évolution insatisfaisante des marges ni avec l’objectif de leadership des coûts.

Finalisation de la reprise de titres de Stollwerck AG

Le 6 avril 2005, la décision de reprise de titres (squeeze-out) prise par l’assemblée générale 2003 de Stollwerck AG est devenue effective, suite à son inscription dans le Registre du commerce. Van Houten Beteiligungs AG & Co.KG, une société membre du Groupe Barry Callebaut, est désormais l’actionnaire unique de Stollwerck AG. L’inscription a été rendue possible grâce à un règlement à l’amiable entre Stollwerck AG, van Houten et certains actionnaires qui avaient recouru contre la décision de reprise de titres. La cotation des actions de Stollwerck aux Bourses de Francfort et de Düsseldorf a été retirée. Pour le Groupe Barry Callebaut, il résulte de ce règlement des frais supplémentaires s’élevant à environ EUR 1,2 million, incluant un paiement conditionnel supplémentaire de EUR 100 par action pour les 10'200 actions de Stollwerck détenues formellement par les actionnaires minoritaires ayant été exclus.

Perspectives

Considérant l’ensemble de l’exercice 2004/05, Patrick De Maeseneire, CEO, a dit: « L’évolution économique en Allemagne est décevante; elle se situe en deçà des prévisions. Le climat de consommation défavorable dans ce pays, qui représente 70% des ventes de Produits pour les consommateurs Europe, nous contraints d’explorer toutes les possibilités d’accroître l’efficience et de parvenir au leadership des coûts. En nous fondant sur les ventes et les revenus de nos affaires traditionnelles avec la clientèle industrielle et artisanale qui continuent en force, et en excluant tout élément [A2] extraordinaire, nous sommes confiants de pouvoir atteindre les objectifs que nous avons annoncés pour l’ensemble de l’exercice ».

Expansion géographique dans des marchés de croissance: Côte Ouest des Etats-Unis, Singapour, Russie et Chine

Afin de pouvoir mieux répondre aux besoins de sa base de clientèle qui s’accroît rapidement sur la Côte Ouest des Etats-Unis, Barry Callebaut a annoncé la mise en service d’une usine à American Canyon, Comté de Napa, en Californie. Cet Etat est le plus grand marché du chocolat des Etats-Unis. Au cours des deux dernières années, Barry Callebaut y a accru ses ventes de 8 à 10%. La nouvelle usine, qui commencera par créer 65 emplois et qui sera entièrement opérationnelle le 1er août 2005, aura une capacité de 25'000 tonnes environ et fabriquera des produits chocolatés destinés aux clients industriels et artisanaux. L’entreposage, la distribution et le service clients pour tous les produits finis du Groupe Barry Callebaut sur la Côte Ouest sera concentré dans les locaux d’American Canyon.

Le 6 avril 2005, l’usine de la société à Singapour a été agrandie pour abriter une nouvelle ligne de production de chocolat blanc, augmentant ainsi la capacité de production annuelle de 10’000 tonnes et renforçant la position de Barry Callebaut en qualité de « fournisseur total de solutions » dans la région d’Asie-Pacifique.

Le Conseil d’administration de Barry Callebaut a par ailleurs approuvé la construction dans la région de Moscou, Russie, d’une usine ayant une capacité de 25'000 tonnes approximativement, en vue de fournir les clients multinationaux. Une lettre d’intention a été signée avec un partenaire local et une équipe de projet conjointe a été formée. En outre, une équipe de Barry Callebaut travaille à une étude de faisabilité pour une usine en Chine.

* * *


Pour davantage d’informations financières, veuillez consulter la «Letter to Investors» que l’on trouvera sur le site de la société (www.barry-callebaut.com; sous « Investors/Documentation »)

* * *

Barry Callebaut (www.barry-callebaut.com):

Avec un chiffre d’affaires annuel de plus de CHF 4 milliards pour l’exercice 2003/04, le Groupe Barry Callebaut, dont le siège est à Zurich, Suisse, est le leader mondial des fabricants de produits à base de cacao et de chocolat de qualité supérieure ainsi que de produits de confiserie – de la fève de cacao au produit fini sur les rayons des magasins. Barry Callebaut possède plus de 30 sites de production dans 22 pays et emploie approximativement 8'700 personnes. Le Groupe répond aux besoins de l’ensemble de l’industrie alimentaire, depuis les fabricants jusqu’à la grande distribution, en passant par les utilisateurs professionnels de chocolat, tels que chocolatiers, chefs pâtissiers ou boulangers [A3] . Il fournit également une gamme complète de services dans les domaines du développement des produits, des processus de fabrication, de la formation et du marketing.

L’exercice 2004/05 prendra fin le 31 août 2005.

* * *

Calendrier financier pour le reste de l’exercice 2004/05:

Résultats des neuf mois 2004/05: 8 juillet 2005

Communiqué de presse, lettre aux actionnaires, conférence par téléphone pour les analystes et la presse

Résultats annuels 2004/05: 10 novembre 2005

Communiqué de presse, conférence de presse et conférence pour les analystes

Assemblée générale annuelle 2004/05: 8 décembre 2005, à Zurich

* * *

Contacts

Investisseurs et analystes financiers:
Dieter A. Enkelmann
CFO
Tél. +41 43 204 04 20
Fax: +41 43 204 04 00
dieter_enkelmann@barry-callebaut.com

Médias:
Gaby Tschofen
Tél. +41 43 204 04 60
Fax: +41 43 204 04 00
gaby_tschofen@barry-callebaut.com

* * *

Conférence de Barry Callebaut AG pour analystes et médias

Date: Lundi 11 avril 2005

Heure: de 10 h 00 à 11 h 15 environ

Lieu: Technopark, salle « Fortran », Technoparkstrasse 1, 8005 Zurich/Suisse

Programme:
10 h 00         Information, 1re partie: - Faits saillants du 1er semestre 2004/05 ,
- Patrick De Maeseneire, CEO
- Discussion, Dieter Enkelmann, CFO
11 h 15 Thème particulier, 2e partie: - Activités R&D, Dirk Poelman, en cours à Barry Callebaut, Chef R&D fondamentaux - Discussion
12 h 00 Déjeuner léger
13 h 00 Fin de la manifestation

Les présentations seront faites en anglais.

Vous pourrez également suivre la conférence par téléphone ou par audio web cast.

Veuillez composer le +41 91 610 56 00 (pour les appels depuis l’Europe continentale)

+44 207 107 0611 (pour les appels depuis le Royaume Uni)

+1 (1) 866 291 4166 (pour les appels depuis les Etats-Unis)

On vous demandera ensuite votre nom et celui de votre compagnie.

Pour accéder à la retransmission en direct par web cast, veuillez cliquer sur le lien figurant sur notre site (www.barry-callebaut.com).

Un enregistrement de la conférence sera disponible le 11 avril 2005, à partir de 14 h, pendant 72 heures, aux numéros +41 91 612 43 30 (Europe), +1 (1) 866 416 2558 (Etats-Unis) et
+44 207 108 6233 (UK) – Code ‘424’ (suivi du signe
# ).


Chiffres-clés de Barry Callebaut (non révisés)
en CHF
                 
Variation (%)
1er semestre au 28 fév. 2005
1er semestre au 28 fév. 2004
Compte de résultats
Chiffre d’affaires
en monnaies locales
mio. CHF
-1.5
2,166.1
2,214.8
2,199.3
Volume des ventes
t
6.4
561,033
527,434
Bénéfice brut
en monnaies locales
mio. CHF
-8.1
751.6
770.2
817.7
Bénéfice d’exploitation avant amortissements (EBITA)
en monnaies locales
mio. CHF
0.1
165.8
168.6
165.7
EBITA par tonne
en monnaies locales
CHF
-6.0
295.5
300.5
314.2
Bénéfice net (PAT)
in local currencies
mio. CHF
21.2
101.3
104.7
83.6
Cash flow (1)
mio. CHF
2.7
157.7
153.5
Actions
EBITA par action
CHF
0.1
32.1
32.1
Bénéfice net par action (non dilué)
CHF
21.4
19.7
16.2
Bénéfice net par action (dilué)
CHF
21.1
19.6
16.2
Bilan
28 fév. 2005
31 août 2004
Total du bilan
mio. CHF
-2.5
2,691.4
2,760.5
Actifs circulants nets
mio. CHF
1.1
924.5
914.1
Immobilisations
mio. CHF
2.7
1,129.5
1,099.9
Endettement net
mio. CHF
4.2
982.2
943.0
Fonds propres
mio. CHF
7.4
859.8
800.9
Autres
Effectifs
-2.5
8,709
8,933
 
1) Bénéfice net + dépréciation des immobilisations + amortissement de goodwill et autres valeurs immatérielles
Chiffres-clés par segment
en CHF
                 
Variation (%)
1er semestre au 28 fév. 2005
1er semestre au 28 fév. 2004
Segment affaires industrielles
Chiffre d’affaires
mio. CHF
0.2
1,130.1
1,128.2
- Cacao
mio. CHF
-7.6
251.7
272.3
- Chocolat pour clients
industriels
mio. CHF
2.6
878.4
855.9
Volumes des ventes
t
7.3
355,032
331,027
- Cacao
t
9.2
66,701
61,077
- Chocolat pour clients
industriels
t
6.8
288,331
269,950
EBITA
mio. CHF
-0.3
107.9
108.2
Segment Services alimentaires/Commerce de détail
Chiffre d’affaires
mio. CHF
-3.3
1,036.0
1,071.1
- Gourmet & Spécialités
mio. CHF
4.9
307.1
292.7
- Produits pour
consommateurs
mio. CHF
-6.4
728.9
778.4
EBITA
mio. CHF
-0.4
83.9
84.2