Print this page
Logo Barry Callebaut
Home > Media > News > La forte croissance des ventes et du résultat se poursuit

La forte croissance des ventes et du résultat se poursuit

Share
09 avril 2003
Overview

• Croissance du résultat d’exploitation (EBIT) de 25 % pour atteindre CHF 130.4 millions ; en devises locales, la croissance est de 31 %
• Bénéfice net plus 13 % à CHF 75.9 millions, en devises locales plus 20 %
• Volumes des ventes plus 17 % à 480’497 tonnes
• Chiffres d'affaires des ventes plus 44 % à CHF 1,906.4 millions, en devises locales plus 52 %
• Bénéfice brut plus 34 % à CHF 612.3 millions, en devises locales plus 39 %
• Restructuration acquise du financement du groupe par le biais d’un prêt sur 5 ans et d’une structure de financement sur les marchés des capitaux

Zurich/Suisse, le 9 avril 2003 – En enregistrant une nouvelle augmentation aussi bien de son chiffre d'affaires que de son bénéfice net à la fin du premier semestre de son exercice 2002/03 clos le 28 février 2003, Barry Callebaut AG, le leader mondial des fabricants de cacao et de produits au chocolat de qualité supérieure, a confirmé son potentiel de croissance. Ces bons résultats ont été réalisés sur des marchés du chocolat frappés de stagnation, voire en recul dans certaines régions. Les parts de marché de Barry Callebaut dans le secteur chocolat pour clients industriels aussi bien que dans le secteur chocolats pour utilisateurs artisanaux ont pu être renforcées.

Le volume des ventes a augmenté de 17 % à 480,497 tonnes contre 411,826 tonnes au cours de la période de référence de l’exercice précédent. Le volume des ventes dans le secteur d’activités Cacao, approvisionnement et gestion des risques a été réduit une nouvelle fois de 10 %, conformément à la stratégie du groupe. D’autre part, le volume des ventes du secteur Chocolats pour clients industriels a progressé de 4 %, alors que le volume des ventes Gourmet & Spécialités a avancé de 3 %. La croissance dans ces deux secteurs d’activités était de nature organique. L’augmentation du volume des ventes du secteur Produits pour les consommateurs (+ 232 %) était surtout le résultat de la première consolidation du groupe allemand Stollwerck.

Le chiffre d'affaires a augmenté de 44 % à CHF 1,906.4 millions, comparé aux CHF 1,322.3 millions de la période de référence de l’exercice précédent. En monnaies locales, le chiffre d'affaires a crû de 52 %. De même qu’au cours du premier trimestre de l’exercice 2002/03, l’augmentation moyenne du chiffre d'affaires a été plus rapide que celle des volumes vendus, dès lors que le prix moyen des fèves de cacao a avancé par rapport à la période de référence de l’exercice précédent.

Le bénéfice brut, défini comme constitué par les recettes moins les matières consommées, a bondi de 34 % à CHF 612.3 millions, par rapport aux CHF 456.9 millions de la période de référence de l’exercice précédent. Supérieure à la croissance des volumes, le bénéfice d’exploitation (EBIT) a atteint 25 %, soit CHF 130.4 millions, en progrès par rapport aux CHF 104.6 millions de la période de référence de l’exercice précédent. Calculé sur la base du prix par tonne, le bénéfice d’exploitation (EBIT) a avancé de 7 % à CHF 271.3 par tonne contre CHF 254.1 par tonne un an auparavant. Exprimé en devises locales, le bénéfice d’exploitation (EBIT) par tonne a progressé de 13 % à CHF 285.9. – Le bénéfice net (PAT) de CHF 75.9 millions, quant à lui, a progressé de 13 % par rapport aux CHF 67.2 millions de la période de référence. En monnaies constantes, le bénéfice net a progressé de 20 %.

Il est important de se rappeler que les affaires de Barry Callebaut sont marquées par les variations saisonnières. Les recettes sont les meilleures entre la fin août et la fin mars, dès lors que les consommateurs achètent le plus de produits de chocolat au cours des mois précédant les vacances de Noël et de Pâques, alors que les recettes sont basses pendant les mois du printemps et de l’été ; les charges par contre se répartissent également sur l’ensemble de l’exercice. Le caractère saisonnier des ventes interdit donc l’extrapolation des résultats partiels pour arriver à une approximation des résultats de l’ensemble de l’exercice.

Les performances par secteur d'activités

Les ventes à des tiers du secteur d’activités Cacao, approvisionnement et gestion des risques ont été réduites une nouvelle fois de 10 % dans le cadre de l’effort de la société visant à limiter l’exposition à la volatilité des marchés du cacao. Les volumes vendus ont atteint 62,127 tonnes (période de référence de l’exercice précédent : 69,306 tonnes). La cherté des fèves de cacao a entraîné une augmentation de 33 % du chiffre d'affaires, faisant ainsi passer les ventes de CHF 220,5 millions, au cours de la période de référence, à CHF 293.5 millions. En raison également du niveau élevé du prix des fèves de cacao, le bénéfice brut a régressé de 16 % à CHF 87.9 millions, alors qu’il était de CHF 104.4 millions un an auparavant.

Grâce au lancement réussi de nouveaux chocolats et enrobages sur tous ses marchés importants, le secteur d’activités Chocolats pour clients industriels, qui fournit du chocolat et des enrobages à une clientèle industrielle, a enregistré une progression de 4 % de ses ventes sur un marché généralement plat. Les volumes ont atteint 270,312 tonnes, contre 260,508 tonnes pendant la période de référence de l’exercice précédent. Les recettes des ventes ont augmenté de 12 % à CHF 826.6 millions (période de référence de l’exercice précédent : CHF 738.4 millions). L’avancée des recettes s’explique essentiellement par l’augmentation des prix de vente causée par l’augmentation du prix des fèves de cacao. Le bénéfice brut a baissé de 3 % à CHF 226.2 millions (période de référence : CHF 233.3 millions). A monnaies constantes, le bénéfice brut aurait atteint CHF 237.8 millions (en augmentation de 2 %).

Le secteur d'activités Gourmet & Spécialités, dont les clients sont des utilisateurs artisanaux tels que les chocolatiers, les pâtissiers, les hôteliers et les restaurateurs, a enregistré une augmentation de ses volumes vendus de 3 % à 55,605 tonnes (période de référence : 54,197 tonnes) et une progression de ses recettes de 8 % à CHF 249.7 millions, par rapport aux CHF 231.4 millions au cours du semestre de référence de l’exercice précédent. Cette amélioration est largement due à la stratégie de l’unité visant à se concentrer sur le segment à marge supérieure, à introduire une seule politique des prix pour tous les distributeurs des pays membres de l’ALENA et à améliorer la qualité des produits dits Vending Mix, ce qui permet d’obtenir de meilleurs prix. Le bénéfice brut a avancé de 6 % à CHF 82.3 millions, contre CHF 78.0 millions un an auparavant, ceci en raison de volumes supérieurs et de meilleures marges brutes. A monnaies constantes, le bénéfice brut aurait atteint CHF 83.8 millions, soit une progression de 7 %. Dans le contexte de l’intention de Barry Callebaut de faire progresser la part de ce secteur d'activités, le groupe a acquis le chocolatier néerlando-belge Luijckx Beheer B.V., spécialiste de la fabrication et de la commercialisation de produits de chocolat et de décorations de qualité supérieure. La transaction a été conclue le 3 mars 2003.

Le volume des ventes du secteur d'activités Produits pour les consommateurs a atteint 92,453 tonnes, contre 27,815 tonnes un an auparavant. Cette augmentation s’explique presque intégralement par l’acquisition de Stollwerck. Le chiffre d'affaires a passé de CHF 132.0 millions il y a un an à CHF 536.6 millions, CHF 415.1 millions de cette augmentation s’expliquant par l’acquisition de Stollwerck. La stratégie double consistant à proposer sur les marchés aussi bien ses propres marques que des marques client s’est révélée payante. Suite à l’acquisition de Stollwerck, le bénéfice brut a progressé à CHF 215.9 millions, contre CHF 41.2 millions un an auparavant. Le transfert prévu des activités de production Gubor à Norderstedt près de Hambourg et la fermeture des deux usines de production à Münstertal et Müllheim, en Allemagne, en date du 30 septembre 2003, ceci afin d’optimiser la structure des coûts de production, se poursuit.$

Développement des marchés régionaux

En Europe occidentale, le volume des ventes a progressé de 27 % à 325,270 tonnes ou 67 % du volume des ventes du groupe de 480,497 tonnes au cours du premier semestre de l’exercice 2002/03, principalement en raison de l’acquisition de Stollwerck. L’Europe occidentale est le principal marché de Barry Callebaut. Le volume des ventes en Europe orientale (4 % du volume total des ventes) a avancé de 4 % à 17,822 tonnes.

Le volume des ventes aux Amériques (Amérique du Nord et du Sud) a diminué de 2 % en raison du recul des ventes de cacao. Les Amériques représentent 22 % des ventes totales, soit 104,568 tonnes.

Le volume des ventes dans la zone Asie/Pacifique a enregistré une progression supérieure à la moyenne de 14 % suite à une intensification des efforts de vente. La part de cette région au volume total est de 3 %, ou 15,297 tonnes.

Le volume des ventes en Afrique et au Moyen-Orient a décrû de 2 % en raison de la situation politique troublée dans plusieurs pays de la région. Cette région représente quelque 4 % ou 17,540 tonnes du volume total.

Structure du financement à long terme

Barry Callebaut a conclu avec succès un nouveau prêt sur cinq ans avec un syndicat regroupant les principales banques avec lesquelles le groupe entretient des relations et placé des obligations à 9 ¼ % échéant en 2010 pour un montant de EUR 165 millions. Les fonds ainsi récoltés ont servi à refinancer des dettes existantes. Par le biais de cette structure de financement, Barry Callebaut a réussi à améliorer son profil de dettes, à réduire ses dettes à court terme et à renforcer sa liquidité.

Perspectives

Patrick De Maeseneire, Chief Executive Officer de Barry Callebaut, précise : « Malgré des marchés généralement plats, voire en recul, et la mauvaise humeur des consommateurs, nous avons réussi une nouvelle fois à renforcer notre position de leader dans les secteurs chocolat pour clients industriels et chocolat pour utilisateurs artisanaux avec des parts de marché de 39% et de 35%, respectivement. Les incertitudes tant politiques qu’économiques qui prévalent actuellement rendent les pronostics très aléatoires. Cela dit, sauf événements extraordinaires, nous sommes confiants que nous pourrons terminer l’exercice 2002/03 avec un bénéfice d’exploitation EBIT dépassant la marque des 200 millions de CHF. »

Pour de plus amples informations et un rapport d’activités plus détaillé veuillez voir la « Lettre aux investisseurs » publiée en anglais et en allemand sur le site internet du groupe (www.barry-callebaut.com, voir « Investors/Documentation »).
This press release is not an offer for sale of securities in the United States. Securities may not be offered or sold in the United States absent registration of an exemption from registration under the U.S. Securities Act of 1933, as amended. Barry Callebaut AG does not intend to register any offering in the United States or to conduct a public offering in the United States. Any public offering of securities to be made in the United States will be made only by means of a prospectus that will contain detailed information about the company and its management and financial statements.

* * *

Contacts
Investisseurs et analystes :
Ralph Schmitz-Dräger, CFO
Barry Callebaut AG
Tél. +41 1 388 61 42
Fax +41 1 388 61 53
ralph_schmitz-draeger@barry-callebaut.com

Médias :
Gaby Tschofen
Barry Callebaut AG
Tél. +41 1 388 61 60
Fax +41 1 388 61 53
gaby_tschofen@barry-callebaut.com

Barry Callebaut AG

Avec un chiffre d'affaires annuel de 2.6 milliards de CHF au cours de l’exercice 2001/02, Barry Callebaut est le leader mondial des fabricants de produits de cacao et de chocolat de qualité supérieure. L’entreprise entretient quelque 34 sites de production dans 16 pays et occupe quelque 7’000 collaboratrices et collaborateurs. L’entreprise est subdivisée en quatre secteurs stratégiques : Cacao, approvisionnement et gestion des risques (Cacao, Sourcing & Risk Management), Chocolats pour les clients industriels (Food Manufacturers), Gourmet & Spécialités (Gourmet & Specialties) ainsi que les Produits pour les consommateurs (Consumer Products).

Barry Callebaut fournit ses produits de cacao et de chocolat à une clientèle comprenant des transformateurs professionnels, tels que les fabricants d’articles de marque mondialement connus, qui utilisent ses produits pour la fabrication de chocolat, de confiseries, de biscuits, de produits laitiers, de crèmes glacées et de céréales de petit-déjeuner, aussi bien que des transformateurs artisanaux, tels que les chocolatiers, confiseurs, boulangers, hôteliers et restaurateurs, mais aussi aux partenaires du commerce de détail pour lesquels le groupe Barry Callebaut fabrique des produits de marque, des marques commerciales et d’autres produits de consommation. En complément, Barry Callebaut propose également à ses clients une gamme complète de services dans les domaines du développement de produits, de la transformation, de la formation et du marketing.

La société holding Barry Callebaut AG est inscrite depuis juin 1998 au tableau du SWX Swiss Exchange (symbole BARN). Le capital-actions entièrement libéré se monte à 517 millions de CHF, subdivisé en actions nominatives d'une valeur nominale de 100 CHF. Le 28 février 2003, date de clôture du deuxième trimestre de l’exercice 2002/2003, la capitalisation boursière était de 838 millions de CHF.

L’exercice 2002/03 prendra fin le 31 août 2003. Les résultats du troisième trimestre de l’exercice 2002/03 qui se terminera le 31 mai 2003 seront publiés le 1er juillet 2003.

www.barry-callebaut.com