Annual Report 2013/14
Home > Investors > News > Barry Callebaut: résultats du premier trimestre de l’exercice 2004/05: Résultats satisfaisants, compte tenu de marges plus faibles dans Cacao et Produits pour les consommateurs

Barry Callebaut: résultats du premier trimestre de l’exercice 2004/05: Résultats satisfaisants, compte tenu de marges plus faibles dans Cacao et Produits pour les consommateurs

Share
13 janvier 2005
Overview
  • Augmentation du volume des ventes de 3%, à 293’620 tonnes
  • Recul du chiffre d’affaires de 6%, à 1’154,8 millions de francs résultant avant tout des prix sous-jacents plus bas pour les fèves de cacao et de l’influence négative des taux de change
  • Résultats toujours solides pour les secteurs d’activités Chocolat pour clients industriels et Gourmet & Spécialités
  • Bénéfice d’exploitation avant amortissements (EBITA) de 90,1 millions de francs (-6%), en raison de marges plus faibles attendues sur les produits semi-finis et d’une contraction de la rentabilité de Produits pour les consommateurs Europe
  • Les économies de coûts provenant de la restructuration en cours en Allemagne ne se matérialiseront que plus tard dans l’année
  • Bénéfice net (PAT) en recul de 3%, à 55,2 millions de francs
  • Barry Callebaut maintient ses objectifs financiers pour l’exercice complet

Zurich/Suisse, 13 janvier 2005 – Barry Callebaut AG, le leader mondial des fabricants de produits à base de cacao et de chocolat de qualité supérieure, a annoncé aujourd’hui ses résultats pour le premier trimestre au 30 novembre 2004 de l’exercice 2004/05. La nouvelle amélioration du résultat des ventes de produits chocolatés à la clientèle industrielle et artisanale a été affectée par des marges plus basses, auxquelles on s’attendait, subséquentes à la diminution du ratio combiné de marges des produits semi-finis et par le fait que les économies de coûts résultant de la restructuration en cours du secteur d’activités Produits pour les consommateurs Europe ne se concrétiseront qu’au deuxième semestre. Le bénéfice d’exploitation avant amortissement (EBITA) a reculé de 6%, à 90,1 millions de francs. Alors que le volume des ventes s’est accru de 3%, le chiffre d’affaires s’est infléchi de 6%, en raison surtout des prix sous-jacents plus bas pour les fèves de cacao et de l’influence négative des fluctuations de change. Les coûts financiers ont été réduits. Le Groupe a dégagé un bénéfice net (PAT) de 55,2 millions de francs, soit seulement 3% de moins que pour la même période de l’année précédente.

Patrick De Maeseneire, CEO de Barry Callebaut, a déclaré: « Nous sommes satisfaits des résultats du premier trimestre car ils correspondent à nos attentes. Nous savions que les marges des produits semi-finis seraient plus bas et que les économies de coûts provenant de la restructuration entamée en début d’exercice à Produits pour les consommateurs Europe ne se feraient sentir qu’au cours de la seconde moitié de l’exercice en cours. »

Le chiffre d’affaires a reculé de 6%, à 1’154,8 millions de francs, contre 1’224,7 millions pour la même période de l’année précédente. Ce recul est dû principalement aux prix sous-jacents plus bas des fèves de cacao et à l’influence négative des fluctuations de change.

Le volume des ventes s’est accru de 3%, soit de 285’666 tonnes à 293’620 tonnes. La moitié de cette progression sont redevables à la croissance organique, l’autre moitié étant attribuable à la consolidation, pour la première fois, d’AM Foods, acquise en septembre 2004 et renommée Barry Callebaut Suède.

Le bénéfice d’exploitation avant amortissements (EBITA) s’est élevé à 90,1 millions de francs, soit 6% de moins que les 95,4 millions dégagés un an auparavant. Les contributions plus élevées des secteurs d’activités Chocolat pour clients industriels, Gourmet et Produits pour les consommateurs Amérique du Nord ont été plus que contrebalancées par le fléchissement attendu de la contribution EBITA, du secteur d’activités Cacao, conjugué à l’effet négatif d’une nouvelle augmentation des prix des noisettes sur les marges de Produits pour les consommateurs Europe.

A 20,7 millions de francs, les coûts financiers ont été inférieurs de 9% (22,8 millions de francs). – Avec 11,5 millions de francs, le taux d’imposition s’est situé à 17,3%, contre 18,0% un an auparavant. – Le bénéfice net (PAT) n’a reculé que de 1,5 millions de francs ou de 3% seulement, à 55,2 millions, contre 56,7 millions, grâce à des coûts financiers moins élevés et à l’absence d’amortissements sur goodwill, suite à un changement dans les normes comptables IFRS.

Les fonds propres se sont accrus de 6%, à 846,0 millions de francs, en regard de

800,9 millions à la fin de l’exercice précédent, le 31 août 2004.

Au 30 novembre 2004, les effectifs du Groupe s’élevaient à 8’970 personnes, soit 0,4% de plus qu’au 31 août 2004, ce qui reflète le caractère saisonnier des ventes de chocolat.

Développement des segments d’affaires

Segment Affaires industrielles

Le segment Affaires industrielles se concentre sur la vente de produits à base de cacao et de chocolat destinés aux industriels et aux fabricants de biens de consommation dans le monde.

Le volume des ventes s’est élevé à 184’733 tonnes, contre 179’837 tonnes un an auparavant, ce qui correspond à une croissance organique de 3%.

  • Les ventes de produits à base de cacao à des tiers ont progressé de 7%, à 33’639 tonnes (contre 31’492 un an auparavant), principalement grâce à l’augmentation des ventes de liqueur et de poudre.
  • Le volume des ventes du secteur d’activités Chocolat pour clients industriels est passé de 148’345 tonnes à 151’094 tonnes (+2%). L’accroissement du volume a été particulièrement fort en Grande-Bretagne, en Turquie et en Asie-Pacifique.

Le chiffre d’affaires du segment Affaires industrielles s’est élevé à 600,2 millions de francs, en baisse de 4% par rapport à la même période de l’exercice précédent.

  • En raison des prix sous-jacents plus bas des fèves de cacao, de l’influence négative des fluctuations de change et des marges plus faibles, prévues, pour les produits semi-finis, le chiffre d’affaires du secteur d’activités Cacao a diminué de 14%, à 137,1 millions de francs, contre 158,6 millions.
  • La baisse des prix des fèves de cacao et des fluctuations de change défavorables ont conduit à une évolution neutre du chiffre d’affaires du secteur d’activités Chocolat pour clients industriels. Abstraction faite de l’influence négative des fluctuations de change et des prix du cacao, l’augmentation organique du chiffre d’affaires a été de 4%.

Pendant la période sous revue, les violents événements de novembre en Côte d’Ivoire ont causé une énorme volatilité des prix des fèves de cacao sur le marché à terme. Les trois usines du Groupe dans ce pays ont été fermées pendant quatre jours, mais elles sont de nouveau pleinement opérationnelles depuis le 11 novembre 2004. Bien que les achats de fèves ainsi que leur transport et ceux d’autres produits aient été ralentis, Barry Callebaut a été en mesure de faire face à toutes ses obligations contractuelles envers ses clients.

Segment Services alimentaires/Commerce de détail

Le segment Services alimentaires/Commerce de détail comprend une vaste clientèle, allant de l’artisan local à la grande distribution mondiale.

Le chiffre d’affaires a reculé de 8%, à 554,6 millions de francs, contre 601,7 millions.

  • Le chiffre d’affaires réalisé par le secteur d’activités Gourmet & Spécialités a progressé de 2%, à 158,2 millions de francs, contre 154,6 millions. La croissance organique a été de 1%. La très forte croissance en Europe, au Royaume-Uni et en Asie-Pacifique a été partiellement contrebalancée par le recul des ventes de la division Produits pour les consommateurs Afrique, en raison de la persistance de la crise politique en Côte d’Ivoire qui a affecté la consommation privée.
  • Le chiffre d’affaires net des secteurs d’activités Produits pour les consommateurs a diminué de 11%, à 396,4 millions de francs (447,1 millions), principalement en raison de l’influence négative des fluctuations de change, conjuguée à l’évolution défavorable d’une combinaison de produits, à une reclassification de frais promotionnels et de rabais en Allemagne, ainsi qu’à un tassement des ventes en Amérique du Nord, causé entièrement par les ventes de snacks aux fruits. Le chiffre d’affaires brut (soit avant escomptes, rabais de quantité, etc.) a diminué de 9% et de 6% à taux de change constant. Des premières augmentations de prix ont été appliquées en Allemagne, à partir du 1er janvier 2005; si les prix ne peuvent être augmentés dans le cadre des renégociations contractuelles, la production de volumes non rentables allant jusqu’à 10’000 tonnes sera interrompue à l’échéance des contrats correspondants.

Annoncée en septembre 2004, la restructuration du secteur d’activités Produits pour les consommateurs Europe se poursuit selon les plans: le transfert de la production de Cologne à Norderstedt a commencé; l’usine de Cologne sera fermée en deux étapes, à fin mars et fin juin 2005. Après la finalisation des négociations avec le Comité d’entreprise allemand, la restructuration de la force de vente a commencé en janvier et sera terminée en août 2005. Les économies de coûts résultant de ces mesures commenceront à se faire sentir pendant le second semestre de l’exercice en cours.

Perspectives

Considérant l’ensemble de l’exercice 2004/05, Patrick De Maeseneire, CEO, a déclaré:

« Après un fort mois de décembre, nous tablons sur un bon deuxième trimestre en termes de ventes. Grâce au bénéfice financier de la restructuration en Allemagne qui apparaîtra plus tard cette année, nous sommes confiants de pouvoir atteindre les objectifs financiers que nous avons annoncés pour tout l’exercice – sous réserve d’événements importants et imprévus ».

* * *

Pour de plus amples informations, voir la ‘Letter to Investors’ de Barry Callebaut, sous www.barry-callebaut.com; aller à ‘Investors/Documentation’.

* * *

Barry Callebaut (www.barry-callebaut.com):

Avec un chiffre d'affaires annuel de plus de CHF 4 milliards pour l’exercice 2003/04, le groupe Barry Callebaut domicilié à Zurich, Suisse, est le leader mondial des fabricants de produits à base de cacao et de chocolat, ainsi que de produits de confiserie de qualité supérieure – de la fève de cacao au produit fini sur les rayons des magasins. Barry Callebaut possède plus de 30 sites de production dans 22 pays et emploie quelque 9’000 personnes. Le groupe répond aux besoins de l’ensemble de l’industrie alimentaire, depuis les fabricants jusqu’aux utilisateurs professionnels de chocolat, tels que les chocolatiers, les confiseurs ou les pâtissiers et la grande distribution. Barry Callebaut fournit aussi une gamme complète de services dans les domaines du développement des produits, des processus de fabrication, de la formation et du marketing.

Les résultats semestriels 2004/05 seront publiés le 11 avril 2005.

* * *

Contacts

Investisseurs et analystes financiers:
Dieter A. Enkelmann
CFO
Tél. +41 1 801 61 43
Fax: +41 1 801 61 53
dieter_enkelmann@barry-callebaut.com

Médias:
Gaby Tschofen
Tél. +41 1 801 61 60
Fax: +41 1 801 61 53
gaby_tschofen@barry-callebaut.com

Chiffres-clés du Groupe Barry Callebaut (non révisés)
                 
Variation (%)
1er trim. au 30 nov. 2004
1er trim. au 30 nov. 2003
Compte de résultat
Chiffre d'affaires
en monnaies locales
mio. CHF
-5.7
-3.3
1,154.8
1,184.1
1,224.7
Volume des ventes
t
2.8
293,620
285,666
Bénéfice d’exploitation avant amortissements (EBITA)
en monnaies locales
mio. CHF
-5.6

-4.1
90.1

91.5
95.4
EBIT par tonne
en monnaies locales
CHF
-8.1
-6.7
306.9
311.6
334.0
Bénéfice net (PAT) (1)
en monnaies locales
mio. CHF
-2.6
-1.1
55.2
56.1
56.7
Cash flow (2)
mio. CHF
-5.3
83.4
88.1
Actions
EBITA par action
CHF
-5.6
17.43
18.45
Bénéfice net par action
(non dilué)
CHF
-2.2
10.76
10.99
Bénéfice net par action
(dilué)
CHF
-2.6
10.68
10.96
Bilan
30 nov. 2004
31 août 2004
Total du bilan
mio. CHF
3.4
2,855.7
2,760.5
Actifs circulants nets
mio. CHF
11.8
1,021.4
914.0
Immobilisations
mio. CHF
1.8
1,120.0
1,099.9
Endettement net
mio. CHF
10.7
1,044.3
943.0
Fonds propres
mio. CHF
5.6
846.0
800.9
Autres
Effectifs
0.4
8,970
8,933
 
1) Le chiffre comparable de l’année précédente comprend un amortissement de goodwill (net) de 1,6 mio. de CHF
2) Bénéfice net + dépréciation des immobilisations + amortissement de goodwill et autres valeurs immatérielles
Chiffres-clés par segment
                 
Variation (%)
1er trim. au 30 nov. 2004
1er trim. au 30 nov. 2003
Segment Affaires industrielles
Chiffre d'affaires
mio. CHF
-3.7
600.2
623.0
Cacao
mio. CHF
-13.6
137.1
158.6
Chocolat pour clients
industriels
mio. CHF
-0.3
463.1
464.4
Volumes des ventes
t
2.7
184,733
179,837
Cacao
t
6.8
33,639
31,492
Chocolat pour clients
industriels
t
1.9
151,094
148,345
Segment Services alimentaires/Commerce de détail
Chiffre d'affaires
mio. CHF
-7.8
554.6
601.7
Gourmet & Spécialités
mio. CHF
2.3
158.2
154.6
Produits pour
consommateurs
mio. CHF
-11.3
396.4
447.1