Annual Report 2013/14
Home > Investors > News > Résultat semestriel de Barry Callebaut

Résultat semestriel de Barry Callebaut

Share
03 avril 2000
Overview

Progression du chiffre d’affaires de Barry Callebaut

Au cours des six premiers mois de l’exercice 1999/2000, Barry Callebaut a augmenté son chiffre d’affaires consolidé de 4 % à CHF 1.23 mrd par rapport à la même période de l’année précédente. Le leader mondial des chocolats in-dustriels de spécialités a surtout connu une progression exceptionnelle sur les nouveaux marchés hors d’Europe occidentale et d’Amérique du Nord. A CHF 87.4 mio (+ 1 %), le résultat opérationnel a pu être maintenu à son niveau de l’année précédente, malgré la grande vague d’expansion et les conséquen-ces du prix bas des matières premières. Compte tenu de l’absence d’un rem-boursement exceptionnel de l’impôt, le résultat net de la période a reculé à CHF 61.9 mio par rapport à la même période de l’année précédente. Comme prévu Barry Callebaut pense améliorer son bénéfice opérationnel de 10 % au moins sur l’ensemble de l’exercice 1999/2000.

Zurich, le 3 avril 2000. Pendant les six premiers mois de l’exercice en cours (1er septembre 1999 au 29 février 2000), Barry Callebaut a vendu dans le monde 374’000 tonnes de produits transformés et semi-finis, soit 13 % de plus qu’en 1998/1999. Leader mondial dans le domaine des chocolats industriels de spécialités, Barry Callebaut a encore consolidé sa position sur le marché. La croissance a été particulièrement notable en Asie, dans la zone Pacifique, en Europe orientale et oc-cidentale ainsi qu’en Amérique du Sud.

La progression des ventes a entraîné une augmentation du chiffre d’affaires à CHF 1’230 mio contre CHF 1’184 mio au cours de la même période de l’année précé-dente. A CHF 87.4 mio, le bénéfice opérationnel (EBIT) a pu être maintenu au même niveau qu’en 1998/1999 (CHF 86.8 mio; + 1 %). Ce résultat a permis de compenser entièrement les dépenses initiales générées par l’intégration des sociétés acquises entre-temps (Chadler - Brésil et Etats-Unis -, SACO - Côte d’Ivoire - et Carma - Suisse) et de faire face au recul du prix du cacao. Ces produits semi-finis comptent pour plus d’un cinquième du volume des ventes et sont toujours sous l’influence des cours du cacao.

Le résultat net de CHF 61.9 mio n’est pas directement comparable à celui de 1998/1999 (CHF 74.5 mio) car la fusion de Barry et Callebaut avait, lors de l’exercice précédent, donné lieu à un crédit d’impôt.

Perspectives pour la deuxième moitié de l’exercice

A partir du 1er mars 2000, les activités européennes et africaines de Van Houten ain-si que le secteur chocolats industriels de Nestlé en Italie seront complètement inté-grés au groupe et feront l’objet d’une consolidation au bilan, ce qui devrait occasion-ner une hausse du chiffre d’affaires annuel de quelque CHF 200 mio. Van Houten vient conforter la position de Barry Callebaut dans le secteur rentable des produits gourmets et des spécialités. La collaboration à long terme avec Nestlé permet à Bar-ry Callebaut de prouver sa compétitivité en tant que fournisseur de grands fabricants de produits de marque.

Comme les prix du cacao se sont stabilisés et que les marges renouent avec la hausse, Barry Callebaut prévoit, pour les prochains mois, une embellie du côté des produits semi-finis.

Compte tenu des résultats obtenus jusqu’à présent et de la conjoncture actuelle, Bar-ry Callebaut pense atteindre son objectif, consistant à améliorer la marge du béné-fice opérationnel de 10 % au moins sur l’ensemble de l’exercice 1999/2000.

Pour de plus amples informations:
Andreas Schmid, Président du Conseil d’administration et CEO
Dr. Ralph Schmitz-Dräger, Chief Financial Officer
Tél. +41 1 388 61 38, fax +41 1 388 61 53

www.barry-callebaut.com